En premier lieu, je crois qu’il est important de différencier l’atteinte neurologique (nerf) et l’atteinte musculaire (muscle).

 

Atteinte nerveuse : faiblesse dans tout le territoire innervé, diminution de la taille des muscles, crampes musculaires sévères, perte de sensibilité.

Cause : carence, réaction auto-immune, infection, lésions nerveuses, etc.

Atteinte musculaire : faiblesse musculaire symétrique suivant le muscle et ses compensations, douleur locale et diffuse, raideur, diminution de la mobilité articulaire, des cordons douloureux, de courbature persistante et d’inflammation.

Le nerf correspond à une structure du système nerveux périphérique qui permet la communication, par l’intermédiaire des racines motrices et sensitives, entre le cerveau et le reste du corps. Il peut être comprimé de manière directe ou par une lésion, et indirecte par un muscle, articulations en cas inflammation ou forte tension.

Une tension se définit comme un état douloureux localisé dans les muscles caractérisé par une augmentation persistante du tonus musculaire en lien avec un épuisement ou une mauvaise position.

 

Si votre nerf est touché de manière directe vous ressentirez des symptômes neurologiques graves allant à la sensation de brûlure, de choc électrique jusqu’à la disparition de la sensibilité complète, voir paralysie. La compression de celui-ci peut être en lien avec une lésion accidentelle, hernie discale, arthrose sévère, sténose foraminale, etc. Donc personne ne veut que son nerf soit comprimé ou se déplace !

Le massage permet de déloger les adhérences et tensions pouvant comprimer de manière indirecte le nerf via inflammation et la raideur profonde. Il permet aussi de bloquer la transmission nerveuse de la douleur ce qui crée la sensation de soulagement et permet aux muscles endoloris de récupérer.

Une douleur qui descend dans la hanche est, la plupart du temps, une contracture d’origine musculaire et douloureuse. Cependant, tout dépendant de plusieurs facteurs, la douleur peut être en lien avec une arthrose à la hanche, compression nerveuse et même une douleur vésicale. Il existe une liste de symptômes de drapeau rouge qui nous permet de savoir quand notre patient nécessite une référence vers un spécialiste médical tels que :

  • Douleur vive, centrale, s’étend
  • Incoordination, maladresse
  • Douleur ventrale lors de la toux ou d’éternuement (Vasalva + )
  • Trouble spinctérien (Incontinence)
  • Douleur avec vertige lors de la flexion de la tête
  • Fièvre
  • Paraplésie spastique du membre inférieur
  • Aucune détente musculaire, très inflammatoire, condition irritable
  • Paresthésie extra segmentaire bilatérale + Moelle épinière se termine à L2, si symptôme plus bas (C’est la queue de cheval)
  • Maladresse aux mains +++

En cas de possible atteinte neurologique, il est important de le référer, car la priorité sera de diagnostiquer la problématique avant de toucher quoi que ce soit.

Rédigé par Marie-Christine Tremblay